Boucheries

Charcutiers & Traiteurs

Italie

Epiceries Générales

Marchés

Supermarchés

Fromageries

Caves

De quoi avez-vous envie ?

Paris 13, un nombre croissant d’amateurs de charcuteries


La charcuterie, les Français adorent ça ! La preuve, une consommation annuelle d’environ 22 kg par personne. En tête de liste parmi les charcuteries préférées des Français, le jambon cuit, suivi de près par les saucisses et le saucisson. C’est la raison pour laquelle une page dédiée aux produits charcutiers accessibles pour Paris 13 est disponible sur epicery. Les commerçants présents peuvent avoir leur boutique dans les environs, mais tous desservent le 13e arrondissement et ses habitants.

En savoir plus

Parmi la large gamme de produits de haute qualité proposée : Pikelfleisch, saucisson de Cracovie, pastrami, dinde fumée, pâté aux olives et myrrhe, rillettes du Mans, terrine de boudin noir de Gascogne, terrine de tomate et citron, jambon de Forêt Noire, palette de porc fumée, knack d’Alsace, saucisse de Morteau, pâté en croûte, saucisson lyonnais pistaché, et de nombreux autres. Le choix s’avère tellement vaste que les adeptes de charcuterie pourraient goûter un nouvel article chaque jour de l’année. Il est en effet à noter que rien qu’en France, il existe plus de 450 spécialités différentes.

 
 

Un tour d’horizon des spécialités françaises avec nos bouchers et charcutiers du 13e arrondissement de Paris


Un amateur de charcuterie ne se contente pas de déguster la denrée, mais doit la connaître en profondeur. Avec les artisans de proximité de Paris 13, découvrons les dessous de chaque produit.
 

Le jambon cuit

Ce sont les Gaulois qui en sont à l’origine, mais la technique fut très vite transmise aux pays voisins comme l’Allemagne ou l’Italie, puis traversa toutes les frontières.

En savoir plus

Sa fabrication requiert de la viande en provenance du membre postérieur du porc uniquement, salé dans un processus de saumurage puis cuit. Jambon de Paris, jambon de Prague, jambon de Prague, etc., les variétés ne manquent pas.

 
 

Le boudin noir

Ce serait un cuisinier grec du nom d’Aphtonite qui l’aurait inventé dès l’Antiquité. Il est exclusivement fait à base de sang et de gras de porc, ainsi que d’oignons, d’aromates ou de condiments, mélangés et mis sous boyau. Sont inclus dans la famille des boudins : boudin marseillais, boudin de Lyon à la crème, boutifar, boudin périgourdin, etc. Très riche en fer, il est idéal pour les personnes anémiques.
 

Le saucisson sec

Il existe depuis plus de 2000 ans, des mains d’un éleveur gaulois. Il est fabriqué à partir des intestins du porc, de viande maigre et de viande grasse, passant par un processus de salaison. La recette est ensuite complétée par du poivre, des aromates, de l’ail, du piment, etc. Jésus, rosette, saucisson de Montagne sont autant de variétés existant sur le marché.
 

L’andouille

Il en existe plusieurs types bien connus : andouille de Troyes, andouille de Saint-Malo, andouille de Vire, la fameuse andouille de Guémené, et bien d’autres encore. Elle apparaît dès le Moyen-Âge et est élaborée à partir de viande de bœuf, de porc, de veau ou de poisson. La recette est fabriquée à base de chaudins (dans le tube digestif) et d’abats, additionnés de viande et de gras, d’épices et d’aromates, et d’un peu d’alcool ou de liqueur. Le tout est enroulé dans des boyaux.

En savoir plus

Avec nos charcutiers partenaires du 13e arrondissement, faites le plein de courses toute l’année : Maison Vérot Lecourbe, Apéro Saint-Martin, Cul de cochon Saint-Germain, Traiteur yiddish Florence Kahn, Traiteur Italien Davoli, La Mollica. Etc.

Votre panier
Les produits ont bien été supprimés.
Pssssst, votre navigateur transforme notre site en un véritable navet !
Préférez Chrome ou Safari pour une meilleur expérience, et bonnes courses !